Rapport sur les droits des enfants nouveaux arrivants et réfugiés

 Le 11 octobre 2018

FREDERICTON (GNB) – Le Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse, en collaboration avec le groupe Action des jeunes Atlantique, a publié un rapport à l’Assemblée législative, le 10 octobre, intitulé Défendre les droits des enfants nouveaux arrivants et réfugiés.

Le rapport a été rendu public lors d’une séance d’information qui réunissait des employés du Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse, des jeunes participants et des représentants élus.

Les jeunes participants ont développé 33 recommandations relatives aux droits des enfants dans le contexte de l’immigration, du processus des réfugiés ou encore dans le contexte scolaire. Ils ont également fait état de cas de discrimination à l’endroit de nouveaux arrivants et ont proposé des recommandations pour briser les stéréotypes et instaurer des milieux respectueux des droits et exempts de racisme. Le rapport ne contient que les recommandations des jeunes, en plus de refléter les discussions qui ont eu lieu lors d’une fin de semaine d’échange.

« Il est très important de prendre en considération la voix de nos jeunes lorsque vient le temps de défendre leurs droits », a déclaré le défenseur des enfants et de la jeunesse, Norman Bossé. « Ces jeunes nous ont fait état de violations des droits troublantes, et nous devons y répondre collectivement. »

Action des jeunes Atlantique regroupe des jeunes participants de l’ensemble de la province pour prendre part à un forum de discussion portant sur les droits de l’enfant. Facilitée par des jeunes pour les jeunes, l’initiative Action des jeunes a été développée par le Landon Pearson Centre.

Le forum a été organisé par le Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse, en collaboration avec des partenaires comme l’Association multiculturelle de Fredericton. Le forum visait à permettre aux jeunes d’échanger directement avec les décideurs, l’idée étant que ces recommandations soient prises en compte dans les processus décisionnels aux niveaux provincial et fédéral.

Les jeunes personnes qui ont participé à titre de facilitateurs ont indiqué qu’ils espèrent que ces recommandations se transformeront en gestes, notamment en les transmettant aux écoles, aux professionnels de la santé et au gouvernement.

RENSEIGNEMENTS POUR LES MÉDIAS :

Heidi Cyr, communications, Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse, 506-453-3996, heidi.cyr@gnb.ca.

 

2

SEDE 1

State of the Child Report 2018 FR

DEJ sur Facebook